Les porteurs du projet

Nom : Pauline Caprini. Nom scientifique : Paulina Caprinis. Plantation : a été plantée dans le Vercors et a poussé entre les Hautes-Alpes et la Haute-Savoie. Germination : s’est développée en associant ski de fond à haut-niveau et études de biologie. Elle a ensuite été mise sous serre jusqu’à obtenir un diplôme d’ingénieur agronome. Afin de continuer sa croissance, elle est devenue chargée de projet Faune & Flore à la SNCF. Floraison : passionnée par le monde végétal, elle s’est épanouie en suivant de nombreuses formations sur les plantes. Elle a ensuite déposé son pollen dans les Alpes-Maritimes pour s’occuper de jardins, de récoltes et de transformations de plantes médicinales dans une ferme.

Nom : Jean-Pascal Laurin. Nom scientifique : Humilis Laurinii. Plantation : un petit germe est apparu à Annecy et s’est développé dans le massif des Aravis. Germination : s’en suit une poussée dans la compétition de ski de fond et l’obtention d’un BEP plomberie chauffagiste. Floraison : sport et nature faisant bon ménage, une passion grandissante pour le monde végétal est née. Les formations, stages et visites de fermes ainsi que des études par correspondance à la « South West Botanical Medicine » permettent de constituer des bases solides en phytothérapie.

Le vent les a ensuite amenés à Théus dans les Hautes-Alpes ou ils ont décidé de faire pousser de nouvelles graines.

Leur installation dans ce petit village des Alpes Maritimes n’est pas anodine ; c’est à la fois une histoire de famille pour l’un et une rencontre coup de cœur pour l’autre. Pauline connaît l’endroit depuis toute petite car ses parents ont acheté le vieux chalet d’alpage servant aujourd’hui de base au déploiement de leur activité. Jean-Pascal, est quant à lui tombé sous le charme du paysage, tout simplement. Doté d’une énergie particulière, ce territoire constitue un endroit unique à leurs yeux. Perché à 1400 mètre, l’endroit s’apparente à un cocon protégé où faune et flore abondent. Le milieu particulièrement riche permet de dénicher tout à la fois des espèces méditerranéennes mais aussi alpines.

Sens de Théus

Le projet

La ferme des sens de Théus produit et transforme des plantes aromatiques, médicinales et à parfum. C’est également une terre d’accueil pour des rencontres. L’objectif est de créer un lieu de vie et d’échange avec une dynamique participative en montrant au plus grand nombre qu’il est possible de travailler avec la nature pour créer de façon durable une économie qui s’appuie sur un style de vie simple et résilient.

Le projet concilie donc :

  • une activité agricole en Bio & Biodynamie,
  • un gîte « Accueil Paysan », qui défend les valeurs de l’agriculture paysanne dans une dimension sociale
  • la transmission de savoirs via des stages, des ateliers et des visites.

Plus d’information sur le site internet : www.lessensdetheus.fr/.

Sens de Théus

Le besoin de financement

La demande auprès de la Coopérative Oasis pourrait se faire en 2 parties. La première partie, signée à la fin du printemps 2019, permet notamment de financer l’achat d’un alambic afin de mettre en place l’atelier de distillation d’huiles essentielles. Cet investissement va permettre de faire découvrir le savoir-faire acquis pa les sens de Théus.

Cette opération est rattachée à une subvention européenne Leader et le financement de la coopérative Oasis permettra en particulier de faciliter l’achat car les subventions européennes sont remboursées bien après l’achat.

En 2020 ou 2021, un second financement sera potentiellement mis en place pour financer une salle de stage collective qui permettra de proposer un lieu d’échange de connaissance.